Frances Braceland

Itinéraire de Frances Braceland

Frances Braceland est gestionnaire de projets de la Fédération de la faune de l’Île-du-Prince-Édouard s’occupant du secteur de Souris et des environs. Elle a immigré du Royaume-Uni à l’Est de l’Î.-P.-É. en 2016 et a passé ses premiers jours à l’Île à découvrir la beauté naturelle de la région sous l’angle d’un étranger et a consacré ses fins de semaine et ses soirées à visiter des sites que lui ont recommandés des insulaires ou qui sont ressortis de ses travaux au sein de la Fédération.

Quai d’Annandale – Je suis tombée amoureuse avec le cachet rustique et historique du quai d’Annandale dès ma première visite. Les vieilles cabanes de pêche sont bien entretenues et le havre est d’autant plus charmant parce qu’il est petit. Les annexes abritent une petite population d’hirondelles des granges, qui migrent jusqu’à l’Île depuis l’Amérique centrale et l’Amérique latine pour y passer les mois d’été au soleil à s’occuper de leurs oisillons. Il y a aussi de fortes chances d’apercevoir un aigle à tête blanche pendant les mois de pêche, certains ayant appris qu’ils pourront sans doute y happer un poisson ou deux.

Boisé de démonstration New Harmony – Voilà l’un de mes endroits favoris pour une promenade dans un milieu pittoresque autre qu’une plage. Le boisé est situé sur la route patrimoniale Glenncorodale, caractérisée par un magnifique couvert de feuillage, donnant au chemin un éclairage verdâtre et créant des reflets chatoyants sur le sol rouge. Le vaste réseau de sentiers dans le boisé serpente les bosquets; des panneaux d’interprétation détaillent les essences d’arbres. L’utilisateur peut donc joindre l’utile à l’agréable. Je m’y retrouve au moins une fois par semaine à l’automne pour promener mes chiens et admirer la toile changeante du feuillage qui annonce l’arrivée d’une nouvelle saison.

Little Harbour – Cette magnifique plage s’étend jusqu’à Red Point et propose un sable doux et de beaux panoramas du golfe du Saint-Laurent. La route jusqu’à la plage traverse un sanctuaire pour oiseaux migrateurs, où vous verrez sans doute des carouges à épaulettes chantant dans les quenouilles ou encore une sarcelle d’hiver lissant ses plumes. 

Basin Head – Un des joyaux de la couronne de l’Île-du-Prince-Édouard! Basin Head se veut l’un des endroits les plus populaires de l’Île en raison de son « sable chantant », des eaux chaudes et des aménagements commerciaux à proximité. Basin Head propose cependant beaucoup plus que le soleil et la mer. La plage est une aire marine protégée, l’une des rares au Canada et l’une des deux seules accessibles par voie terrestre. Le lagon héberge une espèce unique d’algue marine et un écosystème divers, ce qui en fait un endroit des plus particuliers. Le système de dunes est aussi protégé par la province, car il sert d’habitat à des plantes rares qui ne cohabitent qu’à quelques autres endroits en Amérique du Nord. Je passe de longs moments ici pour le travail (à faire du canotage dans le lagon pour surveiller la qualité de l’eau et à mener des éco-expériences destinées aux touristes pendant l’été), et je ne me lasse jamais du paysage!

Pointe East – Comme on l’entend parfois, c’est ici que le soleil se lève et que la mer rencontre la terre. La pointe East offre la beauté par excellence. Depuis la pointe, vous pouvez voir les marées qui s’affrontent, des baleines en pleine mer et c’est un des meilleurs endroits sur l’Île pour l’observation d’oiseaux. Il s’y trouve aussi un phare superbement entretenu proposant des renseignements sur l’histoire de la pointe et une vue encore plus prenante du paysage. 

Plage Big Pond – C’est une de mes plages favorites. Une petite route secondaire vous propose un court trajet pittoresque à travers des champs de bleuets, aboutissant à un petit stationnement jouxtant un magnifique étang, le point final de la rivière Cross. Vous y trouverez des vues spectaculaires des dunes et de la mer. Un petit sentier vous mène aux fougères des dunes pour ensuite rejoindre la plage – un site inégalé! Petite et à faible courant, la rivière Cross s’y verse à l’ouest et on peut y patauger sans tracas. Les rochers de l’autre côté des falaises sont parfaits pour les amateurs d’escalade. Le côté est de la plage est un excellent endroit pour ramasser le verre de mer et les beaux galets avec lesquels je fabrique des articles de décor intérieur. Durant l’été, la plage devient une aire de nidification et de nourricerie pour le pluvier siffleur, une espèce en voie de disparition, d’où la nécessité de garder son chien en laisse. Vous aurez de la chance si vous apercevez un de ces mignons petits oiseaux, mais n’allez pas trop près puisqu’il en faut peu pour les effrayer.

Étang Larkin – Cet étant est situé à quelques kilomètres de l’autoroute principale; empruntez le chemin St. Charles, puis le chemin Mill non asphalté jusqu’à l’extrémité nord de l’étang. Il s’agit de l’une des plus grandes zones de terres humides de l’Est de l’Î.-P.-É. Cette zone est gérée par Ducks Unlimited et Souris Wildlife. Il y a une rampe de mise à l’eau pour bateaux, canots ou kayaks, on peut donc passer quelques heures à pagayer sur l’étang entouré d’arbres et de marécages et à admirer le paysage. L’étang est également l’endroit idéal pour la pêche récréative et l’observation d’oiseaux.

Nearby:

Things to do Places to stay Places to eat

Itineraries

Transcribe: Translation not found.

© 2018 Est de l'île Tourism Group, Tous droits réservés